Page:Montaiglon - Recueil général et complet des fabliaux des 13e et 14e siècles, tome I.djvu/273

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


XXIII


DES.II. CHANGEORS.


Manuscrit F. Fr. 837, f. 265 v° à 267 r°.



Qui que face rime ne fable,
Je vous dirai, en lieu de fable,
Une aventure qui avint ;
De qui fu fête et à qui vint
Vous en dirai bien vérité.
Il avint en une cité
Que.II. changéors i avoit
Jones et biaus, et moult savoit
Chascuns du change maintenir.
Entr’aus.II. orent à tenir
Longuement compaignie ensanble ;
Mès chascuns avoit, ce me samble,
Par soi le sien herbergement.
Ainsi furent moult longuement
Entr’aus.II. sans acompaignier,
Fust à perdre ou à gaaigner,
Tant que l’uns d’aus se maria,
Et li autres tant taria
Celé que ses compains ot prise
Qu’ele fu de s’amor esprise,
Et firent quanques bon lor fu