Page:Montaiglon - Recueil général et complet des fabliaux des 13e et 14e siècles, tome I.djvu/332

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


XXVIII


DU FOTEOR.


Man. F. Fr. 19, 152, fol. 48 r° à 49 v°.



Qui fabloier velt si fabloie,
Mais que son dit n’en affebloie
Por dire chose desresnable ;
L’en puet si bel dire une fable
Qu’ele puet ainsi com voir plaire.
D’un vallet vous vuel conte faire,
Qui n’avoit mie grant avoir ;
Mais il n’ert mie sanz savoir.
Ne porquant bien vestuz estoit ;
Cote et mantel d’un drap avoit,
Et nueve espée et uns nués ganz.
Beax vallez ert et avenanz ;
Enter.XXVI. ans avoit.
Nus mestier faire ne savoit ;
De vile en vile aloit toz jors,
Par chevaliers, par vavassors ;
Si mengoit en autruiz ostex,
Quar petiz estoit ses chastex.