Page:Montaiglon - Recueil général et complet des fabliaux des 13e et 14e siècles, tome IV.djvu/122

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


XCVIII DE JOUGLET [par colin MALET ] Paris, Bibl. nat,, Mss. fr. 837, fol, 1 16 r" à 1 18 ro, et Londres, Mus. brit., Mss. add. 10289, fol. 175 yo à 178 yo. |ADis avoit en Carembant fUne riche vielle manant lA une vilete champestre : .1. fil avoit qui menoit pestre Toute jor en champ ses brebis ; Moût estoit fols et entombis De fol sens et de foie chiere; Sa mère n’avoit rien tant chiere Qui veve estoit, n’ot plus enfant. Li Vallès crut et devint grant. S’il fust sages, assez fust genz, Mes il croissoit devant son sens : Au"si font encor, tels i a. La vielle, sa mère, espia .1. vavassor moût endeté ; Une fille ot de grant biauté , Qui bien et mal assez savoit. Et por ce que la vielle avoit