Page:Montaigne - Essais, Éd de Bordeaux, 1.djvu/225

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



que fard. Leur liberté estant bridée de toutes pars par la grande puissance que j’ay sur eux, je ne voy rien autour de moy, que couvert et masqué. Ses courtisans louoient un jour Julien l’Empereur de faire bonne justice : Je m’en orgueillirois volontiers, dict-il, de ces louanges, si elles venoient de personnes qui ozassent accuser ou meslouer mes actions contraires, quand elles y seroient. Toutes les vraies commoditez qu’ont les Princes, leur sont communes avec les hommes de moyenne fortune (c’est à faire aux Dieux de monter des chevaux aislez et se paistre d’Ambrosie) : ils n’ont point d’autre sommeil et d’autre appetit que le nostre ; leur acier n’est pas de meilleure trempe que celuy dequoy nous nous armons ; leur couronne ne les couvre ny du soleil ny de la pluie. Diocletian, qui en portoit une si reverée et si fortunée, la resigna pour se retirer au plaisir d’une vie privée ; et, quelque temps apres, la necessité des affaires publiques requerant qu’il revint en prendre la charge, il respondit à ceux qui l’en prioient : Vous n’entreprendriez pas de me persuader cela, si vous aviez veu le bel ordre des arbres que j’ay moymesme planté chez moy, et les beaux melons que j’y ay semez. A l’advis d’Anacharsis, le plus heureux estat d’une police seroit où, toutes autres choses estant esgales, la precedence se mesureroit à la vertu, et le rebut au vice.

Quand le Roy Pyrrhus entreprenoit de passer en Italie, Cyneas, son sage conseiller, luy voulant faire sentir la vanité de son ambition : Et bien ! Sire, luy demanda-il, à quelle fin dressez vous cette grande entreprinse ? --Pour me faire maistre de l’Italie, respondit-il soudain.--Et puis, suyvit Cyneas, cela faict ? --Je passeray, dict l’autre, en Gaule et en Espaigne.--Et apres ? --Je m’en iray subjuguer l’Afrique ; et en fin, quand j’auray mis le monde en ma subjection, je me reposeray et vivray content et à mon aise.--Pour Dieu, Sire, rechargea lors Cyneas, dictes moy à quoy il tient que vous ne soyez dés à présent, si vous voulez, en cet estat ?