Page:Montesquieu - Pensées et Fragments inédits, t2, 1901.djvu/561

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Pages 123, lignes 10 et suiv. — Voyez les Épîtres xx1v et suiv. de saint Cyrille, patriarche d’Alexandrie, écrites d’Éphèse, en 431.

Page 123, ligne 26. — Le mot Souvent a été ajouté après coup.

Page 124, ligne 6. — Il y avait d’abord De plus, chacun sent, au lieu de D’ailleurs, ils sentent.

Page 125, lignes 8 et 9. — Il y avait d’abord: t et point trop d’esprit, bonne. »

Page 126, lignes 25 et suiv. — C’est Athénée (Deipnosophistes, liv. XV, chap. x1v), qui nous a conservé cette chanson, traduite par J. de La Nauze dans les Mémoires de l’Académie des Inscriptions, tome IX, page 330.

Page 127, ligne 13. — Il y avait d’abord sots, au lieu de valets.

Page 127, ligne 25. — Louis de Brancas (1671-1750), marquis de Céreste et maréchal de France, se distingua comme militaire et comme diplomate.

Page 128, lignes 5 à 10.— Cet article, que Montesquieu a complètement remanié, finissait d’abord ainsi: « des choses qu’un autre peut penser comme vous. >

Page 128, lignes 12 et 13. — Les mots comme ces pierres artificielles ont été ajoutés après coup.

Page 128, lignes 14 à 17. — Cet article est la mise au net d’un autre (no 1091 des mss.) que Montesquieu avait écrit au haut de la page et a biffé ensuite.

Page 129, lignes 6 et 7. — La phrase 11 n’y a a été ajoutée après coup.

Page 129, lignes 11 et 12. — Cet alinéa a été intercalé après coup.

Page 130, lignes 5 à 10. — Montesquieu a rapproché ici deux passages de Pomponius Mela, pris, l’un, dans le chapitre VIII, et, l’autre, dans le chapitre IV du livre I"r du De Situ Orbis.

Page 130, ligne 14.—Le mot ordinairement a été ajouté après coup.

Page 130, ligne 23. — Il y avait d’abord: « veulent devenir précepteurs. >

Page 131, lignes 17 et 18. — Il y avait d’abord : « à traiter les bagatelles... et les choses. »

Page 132, ligne 9. — Les mots de sa vie ont été ajoutés après coup.

Page 133, lignes 11 et 12.— Cet article commençait ainsi dans une première rédaction: «Je crois que la raison pourquoi... »