Page:Morin - Héroïsmes d'antan, victoires d'aujourd'hui, 1923.djvu/34

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Décrire successivement chacune de ces provinces ne serait que répéter une énumération sans fin de tous ces trésors naturels qui font la prospérité et l’orgueil des nations… l’univers entier s’accorde à donner le premier rang au rendement agricole de l’Ouest canadien ; ses mines — or, fer et argent, charbon, platine et cuivre lasseraient la plume du bon Galland ; ses cours d’eau cachent dans leurs flots écumeux une énergie égale à des millions de chevaux


Morin - Héroïsmes d'antan, victoires d'aujourd'hui, 1923, illust 41.png
Prospères et ensoleillées, ces cinq villes sont l’orgueil de l’Ouest canadien.

vapeur ; ses forêts sont, au sens presque absolu du mot, inépuisables — la seule Colombie Britannique n’a-t-elle pas plus de 336 billions de pieds de bois ? — et les autres provinces ont aussi de vastes réserves forestières ; l’apiculture et les fruits de toutes sortes ajoutent à sa prospérité ; enfin, et bien que cette immense contrée soit surtout consacrée à l’agriculture et à l’élevage, l’industrie y occupe une place importante et la valeur totale des produits manufacturés dans le Manitoba et la Colombie Britannique, en une année, fut d’environ 360 millions de dollars !…