Page:NRF 3.djvu/148

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Parle vite ! car la chair est faible et l’esprit est prompt. »

Philippe est mort qui était seul et pauvre et petit.

« Et toi du moins n’avais-tu rien à me dire ? pourquoi me laisses-tu partir ainsi ? »

Paul Claudel

Noël 1909