Page:NRF 3.djvu/759

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


quelques propos de walt whitman 749

Littérature Professionnelle.

L'idée d'une classe de littérateurs en Amérique provoque toujours chez moi un éclat de rire ou un haut-le-coeur : c'est un produit forcé — cela n'est pas d'ici. Nous ne devons pas avoir d'art manu- facturé par des gens de métier dans une république : cela semble en opposition avec le peuple — une menace dirigée contre nos idéals les plus chers.

Critiques.

Il y a critiques et critiques. Vous ne connaissez pas la tribu comme moi — la maudite drogue dont ils sont faits — le vrai poison (et non le sel) de la terre. Certains de mes adversaires sont honnêtement de l'autre bord — ils en font partie, ils sont sincères et je les respecte : d'autres sont perfides — appartiennent à l'ordre des reptiles... Si vous n'avez pas eu l'expérience d'une rencontre directe avec les mentors, critiques et censeurs, vous n'avez aucune idée du venin, de la jalousie, de la mesquinerie, de la rancune qui caractérisent leur inimitié.

La Classe ouvrière.

La classe ouvrière est lente à s'instruire. Elle est carottée, filoutée, volée, elle paye les violons sans rien entendre de la musique, et cependant elle continue, d'année en année, à renvoyer

�� �