Page:NRF 5.djvu/603

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LETTRES DE CHARLES-LOUIS PHILIPPE 597

un quatre a pris le 2*. Le frère, ouvrier-trempeur pour la fleur, qui a 20 ans, qui est collé, et qui va être père a pris les deux autres. Il partira au service l'année prochaine. Que deviendront cette femme et ces trois enfants ? La plus jeune fille, qui a 17 ans, qui est syphilitique depuis un an déjà, est en ce moment-ci à St Lazare. Mon bon vieux, à Tâge où nos sœurs sont de jolies jeunes filles délicates, celle-ci est déjà une vieille prostituée. Est-ce assez triste ? L'agonie du pauvre père devait être afifreuse. J'ai passé trois jours noirs en pensant à ces choses, j'en souffre encore, et quand je réflé- chis je me dis que cela se voit dans des milliers de familles parisiennes.

��LIV

7 mars 1899.

Tu me dis que tu te sens à ton aise parmi toutes tes occupations. Voilà une chose qui ne m'étonne pas du tout. Tu as un tempérament très actif, et puis quand même tu serais un ramolli comme ton vieux Louis, tout travail te ferait du bien. Je t'ai exprimé plusieurs fois mes idées sur le travail qui nous fortifie. Il y a encore une raison de joie : c'est que nous mangeons un pain que nous avons

�� �