Page:NRF 7.djvu/131

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTES 125

le lecteur regarde-t-il tout cela comme de la Folie ? La Folie est tout près ; comme la Folie l'est de la plus haute Sagesse dans la vie humaine, toujours : mais ceci n'est point de la folie ! Ce noir élément, il est la source des éclairs et des splendeurs : il est très sensé, celui-ci î "

Dans le deuxième volume qui paraît aujourd'hui, lisons ce que fut cette année bénie : Cromwell partout, ferme, sensé, illuminé, victorieux, dictant des lettres pondérées, humaines, prononçant des discours brefs et sans orgueil, sous l'égide du Seigneur qu'il ne cesse pas d'invoquer, pour le succès de la seconde guerre civile qui va se terminer dans le sang, par l'exécution du roi, " au nom de Dieu " ! ** Nous ne la connais- sons pas cette atrocité des régicides anglais, s'écrie Carlyle. La pareille de cette action ne sera point de nouveau nécessaire avant mille ans. Nécessaire hélas ! pas avant qu'un nouveau Culte des Héros ingénu se soit élevé, soit devenu parfait et ait eu le temps de dégénérer de nouveau en un valétisme et en un culte de l'Habit., " Puis vient la campagne d'Irlande, puis la guerre d'Ecosse... Nous n'en sommes qu'à la moitié de l'ou- vrage et nous voilà impatients de l'achever. La frénésie de Carlyle nous possède...

Ah 1 que M. Barthélémy soit loué d'avoir entrepris l'énorme labeur et proposé à notre admiration l'étonnant et informe ouvrage ! Nous aurons bientôt épuisé le grand Michelet, notre seul historien poète — et l'histoire-science ne nous suffit pas. A défaut de Michelet, il est bon de pouvoir tenir un peu de Carlyle en réserve, un peu d'exaltation à propos de l'histoire des hommes. — Or, même les savants trouveront leur compte ici ; car Carlyle prend pied sur la réalité, sur le document authentique; il présente chaque lettre, chaque discours de Cromwell, intégral, nu, sans parenthèses ; puis, le document révélé, il le dissèque non en chartiste, mais en psychologue, en intuitif, en vision- naire ; il le dissèque et le refond, il le re\nt, dans la profondeur des siècles, contre la médiocre vie d'aujourd'hui ; il veut de

�� �