Page:NRF 7.djvu/311

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTES 305

tout son art lui servira à provoquer en nous cette émotion, tout concourra à la produire : de là cette mise en page souvent théâtrale, ces oppositions de la lumière, cette recherche de l'effet. Il n'entend disposer de l'éclairage qu'à sa guise. A ce point de vue, les plus récentes gravures, telles que l'Abside de la Cathédrale à Messine, attestent une orientation marquée de Brangvi^yn vers des moyens plus théâtraux et plus littéraires. Il veut nous convaincre, c'est pourquoi il veut être éloquent. Il y réussit.

Mais il convient de reconnaître que chez lui la virtuosité vient après coup. Elle ne prend jamais la place de la sincérité, encore moins de la volonté. Elle n'est là que pour faire retentir l'œuvre, accuser l'intention. Elle est l'éloquence même de Brangwyn. L'examen approfondi d'une épreuve le révèle bien : Sous " l'effet ", pour ainsi dire, se distingue le dessin précis, juste, sans rhétorique ; et ce n'est qu'ensuite, par-dessus, noyant le détail, qu'est passé le brunissoir pour opposer ces surfaces claires et soyeuses à ces larges velours noirs.

Certes un tel parti-pris ne va pas sans sacrifices. Les matières elles-mêmes cessent d'être sensibles : aucun parfum ne se dégage

Ides bois sciés, aucun son des fers frappés. Je ne suis pas tenté d'appuyer mes mains sur ces pierres. Je lis partout la même écriture sans sécheresse mais sans sensualité, chaleureuse mais sans tendresse. Voici les pages d'une tragique histoire : le travail en est le sujet. Emouvante narration, mais abstraite, inhumaine, où l'homme ne figure dans le décor que comme une machine. Il est apparent qu'il n'intéresse Brangwyn qu'en [fonction de son labeur. Il est tout muscle, tout effort. Aucune vie intérieure, aucune nervosité inutile. Il est là sans inquiétude, sans amour, tout à sa peine, chaque partie de son corps étant aussi basse qu'elle peut l'être, ne regardant jamais le ciel qui est toujours sombre et pesant. J'excepterai pourtant cette grondante sortie d'usine, bien que là encore le tragique naisse plutôt d'une opposition de masses que d'un visage.

�� �