Page:NRF 7.djvu/384

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


37^ LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

VOIX SEULE. ' — Hodie illuxit nobis dies redemptionis novœ, reparationis antiquce, felici- tatts œternœ.

CHŒUR. — Hodie per totum mundum mel- lifluifacti sunt cœli.

(VIOLAINE lève le doigt. — Silence. — M ARA écoute et regarde avec inquiétude^

MARA. — Je n'entends rien.

VIOLAINE. — Poursuis, Mara.

MARA, reprenant sa lecture. —

Sermon de Saint Léon Pape

Notre Sauveur, mes bien-aimés, est né en ce jour-ci : soyons joyeux. Et en effet il n'est ouverture à la tristesse, quand c'est le jour natal de la vie : qui, la crainte con- sumée de la mort, met en nous la joie de l'éternité promise. Nul d'une part à cette allégresse n'est exclu. Une même raison de liesse est à tous commune : puisque Notre- Seigneur, destructeur du péché et de la mort, comme il n'a trouvé personne exempt de faute est venu pour délivrer tout le monde.

' Comme d'un enfant.

�� �