Page:NRF 7.djvu/479

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LES ROMANS 473

est centrale, ne paraît pas moins épisodique que celles de M™* Congourde ou de M™* Bonamour. Chargés de mille traits pittoresques de phj^sionomie, de gestes, de costumes, de mœurs et de langage, les personnages de V Invasion — si extraordinaire que cela puisse paraître — restent cependant théoriques...

C'est que M. Louis Bertrand n'a retenu, d'une réalité donnée, que ce qu'en pouvait saisir un passant. Il a observé tout ce qu'on peut observer... quand on n'en est pas.

Cette expression un peu grosse fera-t-elle comprendre ma pensée ? J'y veux faire tenir toutes les différences qui existe entre l'observateur-né, l'observateur de vocation — et l'obser- vateur improvisé, professionnel. Différence qu'il faut sentir. Elle ne s'explique pas aisément. J'aurai sans doute l'occasion d'y revenir, en l'éclairant de quelques exemples. Qu'on n'aille pas supposer, néanmoins qu'il ne me plaît d'accorder ma créance et mon admiration qu'au spécialiste : à l'homme d'une contrée, d'un clan, d'une classe ou d'un métier qui momen- tanément se fait l'historien, le romancier de son milieu d'ori- gine. Cet homme-là peut écrire, en effet, un livre de poids et d'importance. On lui reconnaît la valeur d'un document ; on peut y goûter la saveur d'une confession, ou cette sorte d'intérêt que procurent les mémoires. Mais, à l'opposé du spécialiste, j'aperçois une autre race de romanciers, qui est celle que je veux signaler : celle des amateurs momentanément spécialisés. Ils viennent d'endosser la cotte et le bourgeron pour descendre dans la mine. Et ce travestissement les trahit. Ils exagèrent l'assurance de leur geste et poussent trop loin l'authenticité de leur allure. Ils me font penser à Jaubert, cet " intellectuel " que M. Bertrand nous présente, " jouant à l'ouvrier " sur les quais de Marseille. Tout en eux accuse la contrainte et la grimace. Ceux-là peuvent, comme disent les reporters, " planter leur chevalet " dans tous les coins. Ils ne " pigeront " rien d'essentiel. Ils n'en sont pas. Ils n'en seront jamais. Grâce à leur culture, à la souplesse de leur intelligence, à l'abondance de

�� �