Page:NRF 8.djvu/1099

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTES 109 I

du Danemark, les preuves d'une théorie physique ou la démons- tration de l'atomistique. Il serait facile d'expliquer et de com- menter le Cubisme et le Futurisme par dix systèmes philo- sophiques ou scientifiques. Et ce sont là d'amusantes jongleries. Mais alors, nous ne parlons plus de peinture. Les théories, ça vient après, c'est pour plus tard, et ce sera l'affaire des cuistres et des maniaques...

S'il en est parmi eux qui soient réellement des peintres, ils se dégageront de cette phase critique, ils guériront de cette maladie, qui est peut-être, comme on dit, une maladie de la santé. Et ils se retrouveront toujours.

Pour le moment, je crois qu'ils se trompent.

Et pourtant... pourtant, je pense à Uccello, à l'Oiseau, qui vivait au temps de Donatello, qui ne peignait plus que des labyrinthes de lignes, de courbes et de figures oîi il pourchassait l'absolu, dans un labeur extatique, et dont ses contemporains disaient qu'il était en train se devenir fou...

Je pense aux temps héroïques des Impressionnistes, et à l'époque où les familles se donnaient rendez-vous le dimanche devant leurs tableaux pour se payer une bosse de rire et déposer des sous sur leurs cadres...

Peut-être une esthétique nouvelle, encore imperceptible, est elle en germe dans cet art ? Il est terrible de se dire : C'est à notre tour maintenant de ne pas comprendre. Il y a toujours un moment où une génération s'écrie : Ah non, par exemple ! Je ne suis pas suspecte de timidité. J'admets tout, mais pas ça ! — Peut-être est-ce là notre point d'arrêt, notre pierre d'achoppe- ment à nous, comme l'ont été Wagner, Manet, Mallarmé, Debussy pour d'autres...

Il faut revoir, à la Rétrospective des portraits du XIX* siècle, un portrait de Janvier par Anquetin; le charmant portrait de famille de Besnard ; le fameux Renan de Bonnat (j'en parle pour mémoire et non pour la peinture) ; des bustes de Bour-

�� �