Page:Nerval - Les Illuminés, Lévy, 1868.djvu/289

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


LES FAUX SAULNIERS



I

ANGÉLIQUE[1]


Au Directeur du National
1850
LETTRE PREMIÈRE


Voyage à la recherche d’un livre unique. — Francfort et Paris. — L’abbé de Bucquoy. — Pilat à Vienne. — La bibliothèque Richelieu. — Personnalités. — La bibliothèque d’Alexandrie.

Je crains d’avoir pris envers vous un engagement téméraire en vous promettant quelques détails sur un personnage curieux qui vivait dans les dernières années du règne de Louis XIV.

Je sais qu’au National, la rédaction est soumise à une exac-

  1. Les Faux Saulniers, publiés pour la première fois dans le National, en 1850, comprennent deux récits, Angélique et l’Abbé de Bucquoy, que Gérard de Nerval détacha et fit paraître séparément, l’un dans les Illuminés en 1852, l’autre dans les Filles du feu en 1854 ; nous avons cru devoir les réunir ici en rétablissant le texte dans sou intégralité première.
    (Note des Éditeurs.)