Page:Nietzsche - Considérations Inactuelles, II.djvu/58

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


rattache au devenir, combien profondément il se rattache à l’être. Une tâche formidable se dressera devant son âme : détruire tout ce qui est dans son devenir, - mettre au jour tout ce qu’il yi a d’erroné dans les choses... ’ Lui aussi veut tout connaître, mais il le veut autrement = que Phemme de Goethe, non pas en faveur d’une noble

  • mollesse, pour se conserver et se divertir de la multi- ’

plicité des choses. Au contraire, il sera lui-même’le premier sacriüce qu’il apportera. L’homme héroïque méprise ’ sou. bien-être et son mal-être, ses vertus et ses vices, il dédaigne de mesurer les choses à sa propre mesure ; il 1 n’espère plus rienqde lui-même et de toutes choses, il veut voir le fond sans espérance. Sa force réside en l’oubli de soi et, s’il pense à lui-même, il mesure l’espace qui le sépare de son but élevé et il lui semble voir dereq, rière lui —et autour de lui un amas chétif de scories. · A ·Les penseurs anciens cherchaient de toute leur force ~ le bonheur et la vérité ; et jamais personne ne doit ji trouver ce qu’il doit chercher, dit un mauvais principe de la nature. · Mais celui qui cherche le mensonge en toutes choses et qui volontairement se joint au malé, “ ’heur, celui-là se prépare peut-être un autre miracle de déception : quelque chose dînexprimable s’approche de ; luipquelqixe chose dont le bonheur et lai vérité ne sont I " I que des copies idolâtres, la terre perd sa pesanteur, . les ’ événements et les puissances du monde prennent-l’as—. Ã peut diïlïl Sûîîgê, il ya 8·l·0I’de ltll comme la transe I figuration d’un soir d’été. Celui qui sait voir est dans 14 situation d’un homme qui s’éveille et qui voit encore ’ ’ » ’Etotter autour de ùlui les nuées d’un reve. Celles-là aussi »· · hmront par se disperser. Anors ce sera le jour. &s«Qî ;î :··~),