Page:Nietzsche - Considérations Inactuelles, II.djvu/94

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Maintenant déjà, il paraît opportun d’envisager ces contradictions, car il faut qu’une génération,commence__ la lutte au cours de laquelle la génération suivante". remportera la victoire. Maintenant déjà l’individu qui a compris, ces nouvelles idées fondamentales de la‘c’ulk ture se trouve ' devant un carrefour. S’il suit l’une'des routes qu’il aperçoit, son époque le considérera comme; le bienvenu, elle lui prodiguera des couronnes et des récompenses, de puissants partis le soutiendront; il aura derrière lui, aussi bien que devant lui, des hammes,Î qui seront animés du même sentiment, et quand-le" premier parlera, son mot d’ordre trouvera des échos: jusqu’au dernier rang; Le premier devoir sera ici de lutter cc dans le rang », le second de traiter en ennemis tous ceuf'quî sortiront du rang. L'autre route lui résera ' _vera la société de singuliers compagnons {elle est plus; x difficile, plus tortueuse et plus aride ; ceux qui suivent. la première se moquent d’e'lui, parce qu’il ne pragresSe- que péniblement et qu'il court souvent des dangers; A ils essayent même de l’attirer de leur coté. ‘Quand'_' par hasard les deux routes Se croisent, il se voit. maltraité, “ jeté à l’écart ou isolé par zle vide que l'en _ fait autour de lui. Or, que 'signifie l’institution de 5 la culture pour ces’voyageurs si différents qui'sui've‘nt deux, routes? La foule énorme de ceux qui, 'su’r la ‘- ,. première route, se pressent vers "le b'ut ne voit dans ‘- I cette institution que des règles et des" lois au moyen ‘ » :d‘esquelles l’ordre s’introduit dans ses rangs, en v'ue’" d’une "poussée en avant, des règles et des lois qui" _-ekcluent de cette'foule tous les récalcitrants et tous" les Solitaires; tous 'ceuÎxÏ‘qui’ viSent‘à“ des buté: engoi‘ë Ë: