Page:Nietzsche - La Généalogie de la morale.djvu/284

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





NOTES
___



Nietzsche appelle lui-même la Généalogie de la Morale « une œuvre de polémique » et la désigne comme le complément nécessaire à Par delà le Bien et le Mal. Le titre allemand Zur Genealogie der Moral devrait être rendu plus exactement — et plus lourdement — par Contributions à la Généalogie, etc. L’ouvrage entier, ainsi que l’écrit l’auteur à M. Georges Brandes, fut « conçu, exécuté et préparé pour l’impression entre le 10 et le 30 juin 1887 » à Sils Maria. Interrompu dans son travail par un nouvel accès de son mal, Nietzsche ne put en rédiger définitivement les derniers paragraphes et achever la correction des épreuves qu’en octobre de la même année, La publication eut lieu en novembre 1887, chez l’éditeur C. G. Naumann à Leipzig.

La présente traduction a été faite sur le septième volume des Œuvres complètes, publié en 1895 par le Nietzsche-Archiv, chez C. G. Naumann, à Leipzig. Le volume allemand contient, en même temps que la quatrième édition de la Généalogie, la cinquième de Par delà le Bien et le Mal.

Voici maintenant quelques notes relatives à la traduction :

Page  27, ligne 7. du b. : partie honteuse — en français dans le texte.
 32, ligne 5. du b. : désintéressée — en français dans le texte.
 37, ligne 12. du h. : noblesse — en français dans le texte.
 52, ligne 1. du h. : nuances — en français dans le texte.