Page:Noailles - Les Éblouissements, 1907.djvu/108

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
103
LES PLAISIRS PAIENS


Plaisir de sangloter d’ardeur, de volupté,
Avant le combat, sous la tente,
Et de voir, en secret, sur le globe irrité,
Sourire Vénus consentante.

Ivresse de céder au bonheur sensuel,
Insondable et tremblant abîme,
Quand, déjà, ivre d’air, d’azur, de vent, de sel,
Déchaînée, errante, sublime,

La guerrière déesse a répandu sur nous
Sa sombre et joyeuse présence,
Et qu’un divin destin mêle son gai courroux
À la plaintive complaisance.