Page:Normand - Pour les jeunes filles, 1897.djvu/11

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


III


Oui ! certes ! Nous visons plus haut
Apprenez-le : ce qu’il nous faut
— Je vous l’avouerai sans emphase —
C’est l’entière suppression
De cette affreuse expression.
De cette abominable phrase
Qu’on nous décoche à tous instants
Piquante comme un cent d’aiguilles,
Avec de grands airs importants :
« Ce n’est pas pour les Jeunes filles ! »