Page:Notices sur les rues de Nantes 1906.djvu/274

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
Pont-Rousseau
Quatrième arrondissement. Paroisses de Saint-Jacques et Pont-Rousseau, limite.
De la rue Dos-d’Ane à la chaussée de Pont-Rousseau.

Le pont, sur l’embouchure de la Sèvre, fut reconstruit en bois, sur piles de pierres, en 1579 et en 1638 ; emporté par les eaux en 1770, il fut reconstruit en 1778, enfin remplacé par un pont de pierres commencé en 1838 (délibération municipale du 11 janvier 1838) et terminé en 1842 ; on l’avait aussi appelé Pont Saint-Eutrope (nous avons cité une chapelle de ce nom, route de la Rochelle).




Place de Pont-Rousseau

A côté de ce pont, après la rue Dos-d’Ane, on trouve la place qui porte le même nom et où s’arrête la voie des tramways.




Rue Jean-Jacques-Rousseau
Cinquième arrondissement. Paroisse de Saint-Nicolas.
Du quai de la Fosse à la place Graslin.

Le nom du célèbre écrivain, né à Genève le 28 juin 1712 et mort à Ermenonville le 3 juillet 1778, a remplacé définitivement les noms de rue du Bouvet, rue Royale, rue Dauphine, rue du Dauphin, attribués à la rue. D’après les procès-verbaux de 1781 à 1786, c’est vers ces années que fut ouverte « la voie qui devait conduire du terrain Graslin à l’emplacement de la Chapelle de la Bourse ».




Place Royale
Troisième arrondissement. Paroisse de Saint-Nicolas.
De la rue d’Orléans à la rue Crébillon.

Place Saint-Nicolas, place Louis XVI, Champ de la Liberté,