Page:O'Followell - Le corset, 1905.djvu/102

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

102

les couches, on en faisait de particuliers pour monter à cheval ; enfin on imagina les corsets sans baleines afin de laisser aux femmes la faculté de se débarrasser de temps en temps de leur dure cuirasse. A la longue artistes et savants, tailleurs de corps et hygiénistes fussent parvenus par de raisonnables concessions, à s'entendre pour une sage réforme de l'habillement du beau sexe. Un épouvantable cataclysme ne leur en laissa pas le temps. La Révolution française renversant, bouleversant tout, balaya aussi les usages, les mœurs, l'élégance de ce qu'on appelait l'ancien régime et emporta du même coup les corps à baleines avec les paniers, l'habit français, la poudre et les perruques. (Bouvier-Poiseuille.)