Page:ONU - Résolutions et décisions du conseil de sécurité, 01-08-2005 au 31-07-2006.djvu/122

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



3. Encourage le Gouvernement et les autres institutions d’État du Timor-Leste, agissant avec le concours du BUNUTIL dans le cadre du mandat qui lui est confié, de s’attaquer aux causes de la violence afin d’empêcher que de tels incidents se reproduisent ;

4. Décide de demeurer activement saisi de la question.

Adoptée à l’unanimité à la 5436e séance.


Décisions

A sa 5445e séance, le 25 mai 2006. le Conseil de sécurité a décidé d’inviter les représentants de l’Australie, de la Malaisie, de la Nouvelle-Zélande, du Portugal et du Timor-Leste à participer, sans droit de vote, à la discussion de la question intitulée : « La situation au Timor-Leste

« Lettre, en date du 24 mai 2006. adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général (S/2006/319) ».

A la même séance, à l’issue de consultations entre les membres du Conseil de sécurité, le Président a fait la déclaration suivante au nom du Conseil181 : « Le Conseil de sécurité a entendu, les 24 et 25 mai 2006, des exposés du Secrétariat sur la situation au Timor-Leste.

« Le Conseil exprime sa profonde préoccupation devant l’évolution de la situation au Timor-Leste, considère que la situation due à la détérioration de la sécurité revêt un caractère d’urgence et condamne les actes de violence commis contre la population ainsi que la destruction de biens.

« Le Conseil demande instamment au Gouvernement du Timor-Leste de prendre toutes les mesures necessaires pour mettre un tenue à la violence, dans le strict respect des droits de l’homme, et de rétablir un environnement sûr et stable. « Le Conseil demande instamment à toutes les parties au Timor-Leste de s’abstenir d’actes de violence et de participer au processus démocratique. « Le Conseil prend acte de la demande faite par le Gouvernement du Timor-Leste aux Gouvernements portugais, australien, néo-zélandais et malaisien d’envoyer des forces de défense et de sécurité au titre d’arrangements bilatéraux. « Le Conseil se félicite des réponses positives des gouvernements concernés et appuie pleinement le déploiement par ceux-ci de forces de défense et de sécurité en vue d’aider d’urgence le Timor-Leste à rétablir et à maintenir la sécurité. « Le Conseil compte sur une coopération étroite entre le Bureau des Nations Unies au Timor-Leste et les forces des gouvernements concernés. « Le Conseil se félicite des initiatives du Secrétaire général, notamment de son intention de dépêcher un envoyé spécial au Timor-Leste en vue de faciliter le dialogue politique. « Le Conseil prie le Secrétaire général de suivre de près la situation au Timor-Leste et de faire rapport sur l’évolution de la situation selon que de besoin. « Le Conseil continuera de suivre de près la situation au Timor-Leste et confirme qu’il prendra les dispositions appropriées. »

A sa 5457e séance, le 13 juin 2006. le Conseil a décidé d’inviter les représentants de l’Australie, de l’Autriche, du Brésil, des Fidji, de l’Indonésie, de la Malaisie, de la Nouvelle-Zélande. des Philippines, du Portugal, de la République de Corée, de Singapour et du Timor-Leste SPRST2006 25.

114