Page:ONU - Résolutions et décisions du conseil de sécurité, 1948.djvu/26

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


10. Requiert les Etats membres de la Ligue arabe et les autorités juives et arabes de Palestine de faire savoir au Conseil de sécurité, le 1er juin 1948 à 18 heures (heure légale de New York) au plus tard, qu’ils acceptent la présente resolution ;

11. Décide que, si la présente résolution est repoussée par l'une ou l'autre des parties ou par les deux parties, ou si, ayant été acceptée, elle est ultérieurement rejetée ou violée, il sera procédé à un nouvel examen de la situation en Palestine, en vue de prendre les mesures prévues au Chapitre VII de la Charte des Nations Unies ;

12. Invite tous gouvernements à prendre toutes les mesures nécessaires afin d’assurer l'application de la présente résolution.

Adoptée à la 310e séance[1].


Décision A sa 311° séance, le 2 juin 1948, le Conseil a décidé d’autoriser le Médiateur des Nations Unies en Palestine, conformément à la suggestion contenue dans son télégramme en date du 2 juin 19482x, à fixer la date où la trêve devrait prendre effet, en consultation avec les deux parties et la Commission de trêve, et il a précisé que cette date devrait être aussi rapprochée nue possible.

28 Voir Procès-verbaux officiels du Conseil de securité. ’ troisième année, n“ 78, 311’ séance, p. 16 (document S/814).


53 (1948). Résolution du 7 juillet 1948
[S/875]

Le Conseil de sécurité,

Prenant en considération le télégramme du Médiateur des Nations Unies en date du 5 juillet 1948[2],

Adresse aux parties intéressées un appel urgent pour qu’elles acceptent en principe de prolonger la trêve pendant telle durée qui pourra être determinée avec le Médiateur.

Adoptée à la 311e séance

par 8 voix contre zéro, avec 3 abstentions (République socialiste soviétique d'Ukraine, Syrie, Union des

Républiques socialistes soviétiques).
  1. Les diverses parties du projet de résolution ont eté mises aux voix séparément. Il n’y a pas eu de vote sur l'ensemble du texte.
  2. Ibid., troisième année, Supplément de juillet 1948, document S/865.