Page:ONU - Résolutions et décisions du conseil de sécurité, 1948.djvu/36

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


l'Assemblée générale[1] désigneront leurs représentants et formeront la Commission aussitôt que possible.

Adoptée à la 396e séance

par 8 voix contre zéro, avec 3 abstentions (Etats-Unis d’Amérique, République socialiste soviétique d’Ukraine, Union des Républiques

socialistes soviétiques).


LA QUESTION TCHÉCOSLOVAQUE

Décisions


A sa 268’ séance, le 17 mars 1948, le Conseil a décidé d’inviter le représentant du Chili à participer, sans droit de vote, à la discussion de la question. Adoptée par 9 voix contre 2 (République socialiste soviétique d’Ukraine. Union des Républiques socialistes soviétiques).

A sa 272’ séance, le 22 mars 1948, le Conseil a décidé, conformément à l’article 39 de son règlement intérieur provisoire, d’inviter M. Papanek, ex-représentant permanent de la Tchécoslovaquie auprès de ■ l’Organisation des Nations Unies, à prendre place à la

table du Conseil.

Adoptée par 9 voix contre 2 (République socialiste soviétique d’Ukraine, Union des Républiques socialistes soviétiques).


A sa 278’ séance, le 6 avril 1948, le Conseil a adopté la proposition suivante : « Le Gouvernement de la Tchécoslovaquie est convié à participer, sans droit de vote, aux discussions relatives à la question tchécoslovaque examinée actuellement par le Conseil de sécurité, et le Secrétaire général est invité à informer de cette décision le représentant de la Tchécoslovaquie auprès de l’Organisation de Nations Unies. » Adoptée par 9 voix contre zéro, avec 2 abstentions (République socialiste soviétique d’Ukraine, Union des Républiques socialistes soviétiques ). 44 Voir résolution 194 (III) de l’Assemblée générale.


  1. Voir résolution 194 (III) de l’Assemhlée générale.