Page:ONU - Résolutions et décisions du conseil de sécurité, 1965.djvu/6

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Notant que le Gouvernement de Chypre a manifesté le désir que le stationnement de la Force des Nations Unies à Chypre soit prolongé au-delà, du 26 mars 1965,

Notant que, d'après le rapport du Secrétaire général, si la situation militaire est, dans l'ensemble, restée calme au cours de la période considérée et si la présence de la Force des Nations Unies y a contribué de façon appréciable, il n'en reste pas moins que la situation demeure malaisée en plusieurs points et qu'il y a donc lieu de redouter la reprise des combats avec toutes ses conséquences désastreuses,

Renouvelant l'expression de sa profonde gratitude au Secrétaire général pour ses efforts en vue d'appliquer les résolutions 186 (1964), 187 (1964), 192 (1964), 194 (1964) et 198 (1964) du Conseil de sécurité, en date des 4 mars, 13 mars, 20 juin, 25 septembre et 18 décembre 1964,

Renouvelant l'expression de sa profonde gratitude aux Etats qui ont fourni des troupes, des éléments de police, du matériel et un appui financier en vue de l'application de la résolution 186 (1964),

1. Réaffirme ses résolutions 186 (1964), 187 (1964), 192 (1964), 193 (1964) du 9 août 1964, 194 (1964) et 198 (1964) ainsi que le consensus exprimé par le Président à sa 1143e séance, le 11 août 1964;

2. Invite tous les Etats Membres de l'Organisation des Nations Unies à se conformer aux résolutions susmentionnées;

3. Invite les parties intéressées à faire preuve de la plus grande modération et à coopérer pleinement avec la Force des Nations Unies;

4. Prend acte du rapport du Secrétaire général[1];

5. Prolonge d'une période supplémentaire de trois mois, prenant fin le 26 juin 1965, le stationnement à Chypre de la Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix, qu'il a créée par sa résolution 186 (1964).

Adoptée à l'unanimité à la 1193e séance.


Décision

A sa 1224e séance, le 15 juin 1965, le Conseil a décidé d’inviter les représentants de Chypre, de la Turquie et de la Grèce à participer, sans droit de vote, à la discussion de la question intitulée « Lettre, en date du 26 décembre 1963, adressée au Président du Conseil de sécurité par le représentant permanent de Chypre (S/5488 5) : Rapport du Secrétaire général sur l’Opération des Nations Unies à Chypre (S/6426 et Corr.l ®)». 5 Ibid., dix-huitième année. Supplément d’octobre, novembre et décembre 1963. 6 Ibid., vingtième année, Supplément d’avril, mai et juin 1965.

  1. Ibid., documents S/6228 et Add.1.