Page:ONU - Résolutions et décisions du conseil de sécurité, 2000.djvu/193

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


7. Prie le Secrétaire général de suivre l’évolution de la situation et de l’en tenir informé ;
8. Décide de suivre la situation de près et de rester saisi de la question.
Adoptée à la 4205e séance par 14 voix contre zéro, avec une abstention (Etats- Unis d’Amérique).


Décisions

A sa 4217e séance, tenue à huis clos le 10 novembre 2000, le Conseil de sécurité a décidé d’autoriser son Président à publier le communiqué suivant, par l’intermédiaire du Secrétaire général, conformément à l’article 55 du Règlement intérieur provisoire du Conseil : « A sa 4217e séance, tenue à huis clos le 10 novembre 2000, le Conseil de sécurité a examiné la question intitulée La situation au Moyen-Orient, y compris la question de Palestine”.

« Conformément à ce qui avait été convenu lors de consultations préalables du Conseil, le Président a, avec l’assentiment de celui-ci, adressé une invitation à. M. Yasser Aratat, Président du Comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine, Président de l’Autorité palestinienne.

« Les membres du Conseil et le Président Arafat ont eu un échange de vues constructif. »

A sa 4218e séance, tenue à huis clos le 10 novembre 2000, le Conseil a décidé d’autoriser son Président à publier le communiqué suivant, par l’intermédiaire du Secrétaire général, conformément à l’article 55 du Règlement intérieur provisoire du Conseil : « A sa 4218e séance, tenue à huis clos le 10 novembre 2000, le Conseil de sécurité a examiné la question intitulée “La situation au Moyen-Orient, y compris la question de Palestine”.

« Le Président a, avec l’assentiment du Conseil, invité le représentant d’Israël, à sa demande, à participer à la discussion de la question sans droit de vote, conformément aux dispositions pertinentes de la Charte des Nations Unies et de l’article 37 du Règlement intérieur provisoire du Conseil.

« Les membres du Conseil et le représentant d’Israël ont eu un échange de vues constructif. »

A sa 423 Ie séance, le 22 novembre 2000, le Conseil a décidé d’inviter les représentants de l’Afrique du Sud, de Cuba, de l’Egypte, d’Israël, de la Jamahiriya arabe libyenne et de la Jordanie à participer, sans droit de vote, à la discussion de la question intitulée : « La situation au Moyen-Orient, y compris la question de Palestine « Lettre, en date du 21 novembre 2000, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Représentant permanent de la Jamahiriya arabe libyenne auprès de l’Organisation des Nations Unies (S/2000/1109) ».

A la même séance, en réponse à la demande, en date du 22 novembre 2000, adressée au Président du Conseil de sécurité par l’Observateur pemianent de la Palestine auprès de l’Organisation des Nations Unies, le Conseil a également décidé d’inviter celui-ci conformément au Règlement intérieur provisoire et à sa pratique antérieure. A sa 4233e séance, tenue à huis clos le 27 novembre 2000, le Conseil a décidé d’autoriser son Président à publier le communiqué suivant, par l’intermédiaire du Secrétaire général, conformément à l’article 55 du Règlement intérieur provisoire du Conseil : 186