Page:Oligny - Le Talisman du pharaon, 1929.djvu/131

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
131
DU PHARAON

main gauche saisit les branches d’un arbrisseau et s’y cramponna fortement. De la main droite, elle accrocha une touffe d’herbe et tenta de se hisser, mais le frêle appui céda soudain.

La motte de terre s’arracha et tomba à l’eau, dans un rejaillissement d’écume… Yvaine eut un cri de désespoir. Le crocodile approchait… Sa gueule s’ouvrit tout à coup, et la jeune fille vit les effrayantes rangées de dents aiguës.

Elle frissonna et détourna les yeux, et elle eut soudain un moment d’indicible émotion, qui la fit pâlir de joie et de désespoir…

La touffe d’herbe, en s’arrachant, avait mis à jour une petite excavation, soigneusement garnie de larges pierres plates, presque au ras de l’eau, et dans laquelle la jeune fille apercevait une petite amphore d’argile, réduction parfaite de celle qui contenait le secret…

Tout son sang afflua à son cœur. Le crocodile était tout près, et Yvaine se sentait à bout de forces, touchant du doigt le maximum de l’horreur ! Elle avait compris qu’elle venait de retrouver le Talisman du Pharaon, et il lui fallait mourir, de cette mort affreuse… Dans quelques minutes