Page:Ory - Les procédés industriels des Japonais, l'arbre à laque.djvu/11

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


production sont, dit-on, d’une qualité supérieure.


Ory - Les procédés industriels des Japonais, l'arbre à laque (page 11 crop).jpg
Fig. 5. Feuilles et fleurs de l’arbre à Laque (les fleurs ont une corolle à quatre pétales d’une couleur jaune-blanchâtre ; elles sont réunies en forme d’épis).


Ory - Les procédés industriels des Japonais, l'arbre à laque 2 (page 11 crop).jpg
Fig. 6. Fleur en vraie grandeur, ayant quatre étamines ou organes mâles et trois carpelles ou organes femelles.

Pour extraire la laque, on tient compte de la qualité de la terre, de la grosseur de l’arbre et de sa hauteur. Comme les arbres à laque n’ont pas tous la même hauteur, on peut prendre comme moyenne pour le maximum de croissance, et cela entre 4 et 5 ans, 6 sun[1] environ de circonférence.

  1. Le sun est une mesure de longueur qui équivaut à 0m,0303 de notre système métrique.