Page:Ory - Les procédés industriels des Japonais, l'arbre à laque.djvu/16

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

laqueux est presque complètement épuisé, de sorte que la laque recueillie n’est pas bonne.

Les branches des arbres à laque donnent également de la laque, et voici le procédé que l’on emploie pour la récolter : on coupe sur un arbre abattu des branches de 2 syaku[1] 5 à 6 sun de longueur ; on les réunit en un faisceau de 5 à 6 sun de diamètre, et on le met dans l’eau ; après l’y avoir laissé séjourner pendant 10 ou 20 jours, on le retire.

Si les branches sont grosses, on fait des incisions avec le kaki-gama, comme le montre la figure 12, auquel est adapté, en travers, un morceau de bambou ; on fait des incisions tous les deux ou trois sun, en tournant la branche de telle sorte que la laque sort de toute la circonférence.


Ory - Les procédés industriels des Japonais, l'arbre à laque (page 16 crop).jpg
Fig. 12. Kaki-gama avec le morceau de bambou mis en travers.

Le petit morceau de bambou placé en travers du kaki-gama aide à faire les incisions quand on veut les faire circulaires.

Pour extraire la laque des petites branches, on se sert d’un instrument à lame mince, tranchant des

  1. Le syakǔ est une mesure de longueur qui équivaul à 0m,303 de notre système métrique.