Page:Otlet - Monde - 1935.djvu/463

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Etablissement d’un Centre-Cité mondial, organisation d’un système coopératif de force armée. Formation d’une opinion publique s’intéresant aux choses internationales et capable d’exercer sur elle un jugement critique et constructif. Financement des activités de l’économie et de la culture mondiale, une proportion des dépenses publiques y étant obligatoirement affectée.

8. Plan culturel.

But : pour la vérité, le progrès de l’intelligence, la culture et l’unité de conception du monde ; contre l’erreur, l’ignorance, la barbarie et le spécialisme isolé. — Principe : élévation constante des esprits, des cœurs et des volontés ; primat des biens culturels dans la société. — Moyens : assurer au maximum son développement intellectuel et moral à tout individu ; liberté de penser, de s’exprimer, de se réunir. Placer les domaines de la culture eux-mêmes en état de pouvoir se perfectionner et progresser. Science et synthèse croissante : plan intellectuel s’étendant à la recherche scientifique et à l’invention ; à l’enseignement et à l’éducation ; à l’information et à la documentation ; à la Presse et les publications, aux arts et aux lettres ; action morale. Établissement d’un secteur de la vie intellectuelle et morale publique et d’un secteur de la vie intellectuelle et morale privée. Distinction dans l’organisation internationale des fonctions intellectuelles des organismes (associations internationales et congrès), des intellectuels eux-mêmes (droits et protection).

Effort mondial pour organiser la science ( concentrer, coordonner, systématiser), pour simplifier les données du savoir, pour perfectionner l’instrument des recherches et faciliter la transmission des connaissances. Plan concerté en commun pour les recherches et les inventions à faire. La science assurée de la liberté quant aux systèmes, aux influences politiques et aux intérêts financiers. La coopération constante à la solution des problèmes techniques (indication de nouveaux besoins, de nouvelles manières d’y satisfaire). Système d’éducation mondiale déterminant le nombre minimum d’écoles relative-