Page:Ouvrages littéraires non désirables en France, Syndicat des éditeurs, 1943.djvu/3

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


SYNDICAT DES ÉDITEURS
117, Boulevard Saint-Germain, Paris 6e




AVERTISSEMENT
Pour la 2e édition



Paris, 8 juillet 1942.


La liste des ouvrages interdits, dite liste OTTO, a été publiée en octobre 1940.

Deux ans après, une édition de cette liste paraît nécessaire pour permettre de faire le point et tenir compte des mesures intervenues depuis cette date.

Dans cette deuxième édition, figurent :

D’une part, certains ouvrages égarés par-ci, par-là, dans les librairies, ou plus particulièrement chez les bouquinistes, qui avaient échappé au premier recensement ;

D’autre part, les ouvrages nouvellement interdits suivant les décisions du Militärbefehlshaber en France, décisions régulièrement communiquées aux éditeurs, et visant :

a) les traductions des ouvrages anglais (exception faite des ouvrages classiques), et polonais ;
b) les livres d’auteurs juifs (exception faite des ouvrages scientifiques) ;
c) les biographies, d’auteurs même aryens, consacrés à des juifs.

Il s’agit de l’application de mesures conformes à l’esprit de la convention de censure. Ces dispositions, qui ne semblent pas causer un préjudice matériel sérieux à l’édition française, laissent à la pensée française le moyen de continuer son essor, ainsi que sa mission civilisatrice de rapprochement des peuples.


Le Président :
PHILIPPON.