Page:Pailleron - Amours et Haines, 1869.djvu/177

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
168
décembre.


Mais, le jour où Dieu me la prit
(La troisième fois c’était elle,
Elle, ma mère !}, j’ai souri
Et j’ai dit : « L’âme est immortelle ! »

Depuis elle, depuis ce temps,
Je n’ai plus ni pleurs ni colère,
Et je ne souffre plus, — j’espère,
Et je ne doute plus, — j’attends.