Page:Paris, Paulin - Romans de la Table Ronde, tome 1.djvu/239

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
233
LA NEF DE SALOMON.

pourrait savoir que vous avez prévu son avènement, et voici le moyen que j’ai trouvé : vous manderez tous les charpentiers de votre royaume ; quand ils seront réunis, vous leur ordonnerez de construire une nef d’un bois qui ne puisse redouter de l’eau ou du temps la moindre pourriture, avant quatre mille ans. Pendant qu’ils disposeront cette nef, je me chargerai du reste. »

Salomon prit confiance en ces paroles. Le lendemain, il manda les charpentiers, auxquels il donna ses ordres ; la nef fut construite en six mois. La dame alors : « Sire, puisque ce chevalier doit passer en prouesse tous ceux qui furent ou qui après lui seront, il conviendrait de lui préparer une arme également supérieure à toutes les autres armes, et qu’il porterait en votre remembrance. — Où trouver une telle arme ? » demanda Salomon. — « Je le vous dirai. Il y a, dans le temple que vous avez fait bâtir en l’honneur de Jésus-Christ, l’épée du roi David, votre père. C’est la meilleure et la plus précieuse qu’on ait jamais forgée : prenez-la, séparez-la de sa poignée et de sa garde. Vous qui connaissez la force des herbes et la vertu des pierres, vous ferez une poignée d’un mélange de pierres précieuses tellement subtil que personne ne puisse distinguer l’une de