Page:Paris, Paulin - Romans de la Table Ronde, tome 1.djvu/291

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
285
HISTOIRE DE GRIMAUD.


VI.

histoire de grimaud.



Grimaud, nous l’avons dit, était un fils naturel du roi Mordrain. Après le départ de son père, il s’était rendu dans Orbérique pour défendre cette ville assiégée par le roi d’Égypte, successeur de Tolomée-Seraste. Il avait alors seize ans, et déjà c’était un bachelier incomparable ; grand, beau, gracieux, vaillant, rempli de sagesse. Il chantait bien, il avait appris les lettres tant chrétiennes que païennes. Son arrivée dans Orbérique, en ranimant le courage des assiégés, fut le signal d’une heureuse succession de sorties et d’attaques dans lesquelles il conserva toujours l’avantage. Le récit de ces combats multipliés semble animer le romancier d’une verve toujours nouvelle. Ce ne sont que surprises, stratagèmes, combats acharnés, prudentes retraites. Grimaud forme toujours les meilleurs plans, combat toujours aux premiers rangs, immole les chefs les plus redoutés, et