Page:Paris, Paulin - Romans de la Table Ronde, tome 1.djvu/31

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


la reconnaissance de la postérité, n’ont pas daté leurs ouvrages : et quand même, ainsi qu’Orderic Vital, ils indiquent le temps où ils les terminent, ils nous laissent encore à deviner quand ils les commencèrent, et le temps qu’ils mirent à les exécuter. En général, ils n’en avaient pas plutôt laissé courir une première rédaction, qu’ils faisaient subir au manuscrit original des changements plus ou moins nombreux et des remaniements qui, dans les années suivantes, formaient autant d’éditions considérablement revues et augmentées. Tout ce qu’on peut donc affirmer, c’est que les livres de Guillaume de Malmesbury, de Henri de Huntingdon, d’Orderic Vital et de Suger furent mis en circulation dans l’intervalle des années 1135 à 1150.

La même date approximative appartient à l’Historia Britonum de Geoffroy de Monmouth. Mais nous avons de fortes raisons de croire que le livre subit plusieurs remaniements assez éloignés l’un de l’autre[1]. Henri de Huntingdon

  1. Cette partie de l’Introduction avait été lue à l’Académie des Inscriptions et Belles-lettres, quand mon honorable ami, sir Frédéric Madden, m’envoya l’étude qu’il venait de publier On Geoffroy of Monmouth, en échange de mon travail, je vis avec une bien grande satisfaction que les conclusions du savant antiquaire anglais s’accordaient exactement avec les miennes, pour