Page:Parran - Romantiques, Pétrus Borel, Alexandre Dumas, 1881.djvu/42

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 30 —

La Reine Margot, drame en cinq actes et treize tableaux, en prose, par MM. Alex. Dumas et Auguste Maquet. Représenté pour la première fois à Paris, sur le Théâtre Historique, le 20 février 1847. — Paris, Michel Lévy frères, 1847. In-12, format anglais de 152 p., compactes. 3 fr.

Ce drame a eu plusieurs parodies, entre autres : Catherine 3/6, jouée aux Délassements Comiques, et improvisée par MM. Barthélémy, Salvat et Jouhault en moins de 2 jours et : Foyou au Théâtre Historique, pot-pourri en 14 tableaux. — Paris, Vieillot, 1847, in-12.

Le Chevalier de Maison-Rouge, épisode du temps des Girondins, drame en cinq actes et douze tableaux, par Alex. Dumas, en société avec M. Auguste Maquet. — Paris, Michel Lévy frères, 1847. 1 vol., in-12, 5 fr.

Théâtre Historique, 3 août 1847. Mise en scène très réussie des personnages et des épisodes du roman.

Ce drame eut un énorme succès. Le chant des Girondins du dernier acte, devint le chant patriotique de 1848.

Monte-Cristo, drame en cinq actes et onze tableaux, — Première soirée — par MM. Alex. Dumas et Auguste Maquet. — Paris, Tresse, 1848 ; in-8 à 2 col., publié à 1 fr.

Monte-Cristo, drame en cinq actes et six tableaux, — Deuxième soirée. — Paris, Tresse, 1848 ; in-8 à 2 col., publié à 1 franc.

Ce drame en deux soirées, représenté au Théâtre Historique, les 3 et 4 février 1849, n’obtint, malgré le talent des interprètes, qu’un succès de curiosité.

Cela n’empêcha pas les auteurs de tirer encore deux autres drames de leur roman pour le public de l’Ambigu.

Le Comte de Morcerf, drame en cinq actes et dix tableaux, — Troisième soirée de Monte Cristo. — Paris, Tresse, 1851 ; in-8 à 2 col., publiée à 1 fr.

Villefort, drame en cinq actes et dix tableaux. — Quatrième soirée de Monte-Cristo. — Paris, Tresse, 1851 ; in-8, publié à 1 fr.

C’est de cette époque, 1845 à 1848, que date l’usage, si fré-