Page:Parran - Romantiques, Pétrus Borel, Alexandre Dumas, 1881.djvu/76

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 64 —

suite, des pages d’un vif intérêt et de curieux tableaux des mœurs de la Restauration, mais certains épisodes trainent en longueur.

Une édition illustrée des Mohicans de Paris, 4 vol. g. in-8, avec 52 gravures, a été publiée en 1859, au prix de 25 fr., par Dufour, Mulat et Boulanger.


La dernière année de Marie Dorval, par Alex. Dumas. — Paris, à la Librairie Nouvelle, 1855. 1 vol. in-32 de 96 p., avec un portrait de Dorval. 2 fr.

Cet ouvrage fut écrit par Dumas dans un sentiment de regret et d’affection pour l’admirable artiste, l’Adèle d’Antony, la Ketty Bell de Chatterton, morte pauvre et presque oubliée du public.


Le Page du Duc de Savoie, par Alex. Dumas. — Paris, Cadot, 1855. 8 vol. in-8, 40 fr.

Les éditeurs, Dufour, Mulat et Boulanger, ont publié en 1863 une édition g. in-8 de cet ouvrage, avec 13 gravures, au prix de 6 fr.


Salvator, suite et fin des Mohicans de Paris, par Alex, Dumas. — Paris, Cadot, 1855-1859. 14 vol. in-8, 60 fr.

Il y a moins de longueurs et plus d’intérêt que dans les Mohicans de Paris.

M. Paul Bocage a collaboré avec Dumas pour ces deux ouvrages.


Les Grands Hommes en robe de chambre : Richelieu, par Alex. Dumas. — Paris, Cadot, 1856. 5 vol. in-8, 25 fr.


Les Grands Hommes en robe de chambre : César, par Alex. Dumas. — Paris, Cadot, 1857-1858, 7 vol. in-8, 30 fr.

Le Tome VII se termine par Gérard le Tueur de lions.

— « Quand avez-vous fait cette histoire de César ?

— Dame ! il y a un an.