Page:Peguy oeuvres completes 06.djvu/148

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LE M ^’ S T K R E

Jeannette

Je prie mon Dieu le tout-puissant de 7)ous le rendre favorable, qu’il renvoyé avec vous votre frère qu’il tient prisonnier, et Benjamin : cependant Je demeu- rerai seul, comme si fêtais sans enfants.

Madame Gervaise

Ils prirent donc avec eux les présents, et le double de l’argent, avec Benjamin ; et étantparlis ils arrivèrent en Égypte, où ils se présentèrent devant Joseph.

Jeannette

Joseph les ayant vus, et Benjamin avec eux, dit à son Intendant : Faites entrer ces personnes chez moi ; tuez des victimes, etpréparez un festin : parce qu’ils mangeront à midi avec moi.

Madame Gervaise

L’Intendant exécuta ce qui lui avait été commandé, et il les fit entrer dans la maison.

Alors étant saisis de crainte, ils s’enlredisaient : C’est à cause de cet argent que nous avons remporté dans nos sacs qu’il nous fait entrer ici, pour faire retom- ber sur nous ce reproche, et nous opprimer en nous réduisant en servitude, nous et nos ânes.

C’est pourquoi étant encore à la porte, ils s’appro- chèrent de l’Intendant de Joseph,

140