Page:Pelletan - Les Associations ouvrières dans le passé.djvu/6

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


PRÉFACE


C’est un proverbe, que rien n’est nouveau sous le soleil. Les efforts des classes ouvrières pour échapper au servage économique et politique ne datent pas d’hier, tant s’en faut ! On les retrouve bien haut dans l’histoire, avec des caractères si constants et des analogies si frappantes, que l’on comprend l’opinion du grand esprit qui crut que l’humanité et l’histoire tournaient toujours dans le même cercle.

Si le monde moderne commence à la Révolution, il sort du moins tout entier du monde qui l’a précédé. Ce n’est pas seule-