Page:Pelletan - Les Associations ouvrières dans le passé.djvu/97

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


« communes. » C’étaient des républiques de travailleurs. Elles avaient pour fondement et pour éléments constitutifs, les associations ouvrières ; pour troupes (soit en vue de la police, soit en vue de la défense), les milices des métiers ; pour citoyens, les ouvriers organisés en corporations indépendantes. — Le mouvement politique du moyen âge est essentiellement un mouvement ouvrier.

Aujourd’hui qu’après six siècles de compression, après plus de quatre-vingts ans de luttes, non pas stériles, mais encore inachevées, pour la conquête de nos libertés, au milieu des plus graves problèmes sociaux, nous nous retournons vers le passé et nous y considérons l’œuvre (bientôt étouffée), du moyen âge, nous n’avons peut-être pas le droit d’exprimer pour cette période de l’histoire, la sévérité qu’on affecte d’ordinaire.