Page:Pelloquet - Dictionnaire de poche des artistes contemporains.djvu/45

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


mal satisfaits des réformes déjà tentées et peut-être injustes envers leur devanciers ; M. Cabat parla de se faire moine et d’entrer dans le tiers-ordre des Dominicains fondé par M. Lacordaire. Le prédicateur lui-même l’en dissuada, c’est une justice qu’il faut lui rendre, et lui conseilla un riche mariage. Ainsi fit l’artiste, probablement il fit bien.

Aujourd’hui son talent semble tout à fait dévoyé. M. Cabat produit peu, ou du moins expose peu de tableaux. En général, ses œuvres trouvent toujours des amateurs, et il serait injuste d’affirmer qu’elles sont sans mérite. Mais la force de la conviction semble avoir abandonné l’ artiste ; Sa manière est devenue hésitante, difficile à caractériser. On dirait parfois qu’ il se sent attiré vers M. Corot ; mais son coloris, moins monté qu’autrefois,