Page:Pergaud - La Guerre des boutons, 1912.djvu/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
35
la guerre des boutons


pieds ni pattes, et le premier qui passera pas trop loin lui tomber sus le râb’e et « s’ensauver » avec.

Le chef d’embuscade, immédiatement approuvé, choisit parmi les plus lestes les cinq qui l’accompagneraient, pendant que les autres mèneraient l’attaque de front, et tous rentrèrent au village, l’âme bouillonnante d’ardeur guerrière et assoiffée de représailles.