Page:Perrault - Histoires ou contes du temps passé, avec des moralitez, 1697.djvu/34

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

qu’ils n’estoient qu’endormis, & leurs tasses où il y avoit encore quelques goutes de vin, montroient assez qu’ils s’estoient endormis en beuvant. Il passe une grande cour pavée de marbre, il monte l’escalier, il entre dans la salle des Gardes qui estoient rangez en haye, la carabine sur l’épaule, & ronflans de leur mieux. Il traverse plusieurs chambres pleines de Gentilshommes & de Dames, dormans tous, les uns de-