Page:Petitot - Collection complète des mémoires relatifs à l’histoire de France, 1re série, tome 3.djvu/78

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
76
DISSERTATIONS

furent ainsi nommées, parce qu’elles se faisoient au commencement du mois de mars. La chronique de Fredegaire parlant de Pepin : Evoluto anno præfatus Rex à Kal. MarL omnes Francos, sicut mos Francorum est, Bernace villâ ad se venire præcepit. Un titre [1] de Dagobert est souscrit, die Calendarum Martiarium in Compendio Palatio, qui estoit le jour auquel on commençoit ces assemblées. Il y a mémes lieu de croire que nos premiers François prirent occasion de commencer les années de ce jour-là ; ce qu’on peut recueillir des termes du décret de Tassilon [2] duc de Bavière : Nec in publico malle transactis tribus kalendis martiis post hæc ancilla permaneat. Car ce qui est icy appelle mallum puhlicum, est nommé Placitum dans Fredegaire [3] : conventus en ce passage d’Aimoin [4] : Bituricam veniens, conventu, morem Francico, un campo egit. Ailleurs il le nomme Conventus generalis.

Cette coûtume de convoquer les peuples au premier jour de mars eut cours long-temps sous la première race de nos rois. Mais Pepin jugeant que cette saison n’estoit pas encore propre pour faire la reveuë des troupes, et encore moins pour les mettre en campagne, changea ce jour au premier de May [5]. C’est ce que nous apprenons de Fredegaire [6] : Ibi placitum suum campo Madio, quod ipse primus pre campo Martio pre utilitate Francorum instituit, tenens, multis numeribus à Francis et proceribus suis ditatus est. Quelques annales [7] rapportent que ce changement

  1. In Chr. Fontanell. c I.
  2. Décret. Tassil. c. 2, §. 12.
  3. Fredeg. A. 766.
  4. Aimoin, l. 4, c. 67.
  5. Id. c. 68, 70, 71, 85.
  6. Fred. A. 766.
  7. Annal. Fr. tom. 2. Hist. Fr. p. 7 ; et apud Lab. to. 2. Bibl. p. 734.