Page:Pierre de Coubertin - Amélioration Developpement, 1915.djvu/37

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 32 —

s’abstenir complètement de pareilles initiatives qui ne pourraient que diminuer l’importance de leur rôle d’inspection.

Cette inspection réunira précisément les qualités précitées ; elle sera indépendante et compétente. Elle sera de plus inattendue, de fonctionnement rapide et peu coûteux. Les rapports auxquels elle donnera lieu n’iront pas surtout s’enfermer dans le grand dortoir central, où on doit reconnaitre que le ministre et ses collaborateurs ont autre chose à faire que d’aller les éveiller. Les progrès de l’éducation physique universitaire dépendent des rouages académiques décentralisateurs qui seuls lui communiqueront la vitalité.


La fiche individuelle.

L’usage des fiches — et des courbes qui les résument — s’est beaucoup répandu de nos jours. Dans l’application de sa méthode, le lieutenant de vaisseau Hébert a, pourrait-on dire, révolutionné l’art des fiches en y introduisant le 0°, le point de dégel musculaire au-dessous duquel il vous estime propre à… pas grand’chose. Sa fiche est divisée en performances : nulles ou insuffisantes côtées de — 5 à — 1 ; moyennes (+ 1 et + 2) ; supérieures (+ 3 et + 4) ; exceptionnelles (de + 5 à + 10) ; enfin voisines des limites de la puissance humaine (+ 11 à + 15) ; au-delà il n’y a plus que les records officiellement contrôlés.

Les épreuves sont les suivantes : course à pied de 100, 500 et 1500 mètres, sauts en hauteur et en longueur avec