Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1900.djvu/281

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’est pas destinée à être corrigée.

AUTRES COMPAGNIES

En outre des grandes Compagnies il convient de citer encore parmi les chemins de fer Français : LES CHEMINS DE FER DE L’ÉTAT

dont le réseau a été constitué en 1878, par le rachat des lignes de la Vendée, de Bressuire à Poitiers, de Saint-Nazaire au Croisic, d’Orléans à Châlons, de Glermont à Tulle, d’Orléans 6 Rouen, de Poitiers ô Saumur, etc., qui appartenaient à diverses compagnies. Le directeur relève immédiatement du Ministère des Travaux Publics. Les excédents de recettes sont versés au Trésor, qui a encaissé de ce chef, en 1898, la somme de 13,838,832 francs Le siège administratif est h Paris, 42, rue de Chateaudun. LES CHEMINS DE FER DU SUD DE LA FRANCE dont les lignes de Saint- Raphaël à Hyères, de Nice à Draguignan et à Puget-Théniers, ont rendu accessibles aux touristes des régions admirables et qui jusqu’alors demeuraient en dehors des tracés d’excursions. Nul ne doit passer sur la côte d’azur sans visiter les sites merveilleux que parcourt l’ingénieux réseau du Sud. LE MÉTROPOLITAIN DE PARIS

si longtemps attendu et qui, dès son apparition, a conquis le succès. Avec sa traction rapide, son matériel élégant, ses gares souterraines si spacieuses et son resplendissant éclairage, le Métropolitain incarne, ô tous ègai’ds, le triomphe de l’électricité.

Les CHEMINS DE FER DE CEINTURE DE PARIS qui entourent la capitale d’un double cercle, l’un à l’intérieur de son enceinte fortiOée, l’autre, à quelque distance de ses murailles, et qui, réunis sous une administration unique, permettent la communication des réseaux des grandes compagnies entre eux.

Puis viennent les Chemins de fer Régionaux des Bouches-du-Rhône, le Chemin de fer de Caen à la Mer, la Société des Chemins de Fer départementaux et celle des C/iemins de fei économiques, les Chemins de fer de L’Hérault, des Landes, du Médoc, de l’Est de Lyon et de Lyon à la Croix-Rousse, la Compagnie française des noies ferrées économiques.

Enlin. le réseau algérien qui comprend les importantes compagnies de Bône-Guelrna, de l’Est Alijérien, Franco-Alyérienne et de l’Ouest Algérien et dans nos autrescolouies les Chemins de fer garantis des Colonies Fran< ;aises ’ et le Chemin de fer de Dakar d Saint-Louis du Sénégal.