Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1901.djvu/173

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
161
de france

exotiques et de l’agrandissement des horizons commerciaux. L’abstention non seulement ferait du tort au pays, mais donnerait aux ennemis de la République l’occasion de la rendre responsable de l’état de stagnation qui en résulterait. Jules Ferry et ceux qui eurent l’intelligence et le patriotisme de le suivre ne reculèrent point devant les nombreux obstacles qui s’opposaient à la fondation d’un troisième empire colonial : impopularité provenant des précédents échecs, mauvaises traditions administratives, difficulté de recruter de bons fonctionnaires, et surtout tendances protectionnistes propres à entraver la colonisation.

Aujourd’hui cet empire est constitué et il est si vaste que la France se trouve être de tous les pays du monde, celui qui s’est le plus agrandi depuis trente ans. On conçoit qu’un diplomate Anglais bien connu, M. Austin Lee, ait écrit au début d’un rapport publié par le Foreign office dans la collection des Diplomatic and consular Reports : « L’expansion coloniale de la France est peut-être le trait le plus remarquable de l’histoire contemporaine de ce pays ». Mais l’empire Français n’est pas seulement vaste, il est bien dessiné et bien équilibré. À l’éparpillement des petites possessions