Page:Pierre de Coubertin - Universités transatlantiques, 1890.djvu/46

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


VI

… Rien d’étrange comme l’endroit où New York se fond dans la campagne. C’est tout près de ce « Central Park » créé il y a déjà plusieurs années et baptisé, avec une superbe assurance, d’un nom que l’avenir va justifier. Il était alors tout à fait hors de la ville ; à présent les maisons l’entourent : elles se dressent par groupes, le long des rues à peine esquissées où l’herbe croît encore. Le sol est vierge ; des roches grises et des monticules alternent avec les constructions ; de grandes lampes électriques achèvent de donner au paysage un aspect inattendu, presque déraisonnable.