Page:Pierre de Coubertin - Universités transatlantiques, 1890.djvu/51

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


X

Nous fréquentons aussi le Manhattan, quartier général du parti démocrate, le Calumet, club élégant et jeune, le Century, où se réunissent les auteurs, les gens de lettres, les journalistes et, d’une manière générale, les hommes les plus intéressants de New York ; mais l’University Club est encore celui que je préfère. Que de bonnes heures j’ai passées dans sa bibliothèque, où se viennent centraliser les innombrables Revues d’Écoliers et d’Étudiants publiées d’un bout à l’autre de l’Union ; car les universités qui se fondent dans le Far West n’ont pas toujours de professeurs et, au début, les étudiants peuvent leur manquer ; mais dès le second jour de leur existence elles ont un organe publié par la faculté, laquelle se com-